L'ÉTÉ EN POCHE... ET À LIRE !

Publié le 09 / 07 / 2019

Petit aperçu de mes lectures de ces dernières semaines. Quelques heures passées au bord des pages, à défaut d'aller bronzer sur les plages ! Histoire de vous donner un avant-goût d'été, voici de jolis récits à lire entre deux trains, à l'aéroport, sur le bord d'une piscine, en attendant Godot, ou plutôt le prince charmant (et si vous préférez)... 




LES DÉLICES DE TOKYO DE DURIAN SUKEGAWA

https://www.babelio.com/livres/Sukegawa-Les-delices-de-Tokyo/807915

Il se dévore comme on savoure un plat délicat de cuisine japonaise. Avec retenue, presque religieusement (parfois même avec une pointe d'ennui). Couronné par le Prix des Lecteurs du Livre de Poche 2017, les Délices de Tokyo raconte le parcours quasi initiatique d'un cuisinier de Tokyo, Sentarô, qui fait la rencontre d'une vieille dame au passé douloureux. Malgré ses doigts déformés par une maladie autrefois considérée comme honteuse, Tokue initie le jeune homme aux secrets de la cuisine ancestrale et d'une certaine façon, à la vie. 

En effet, ce petit bout de femme pas banale maîtrise comme personne la recette de la pâte de haricots rouges, le an, qui se marie délicieusement aux dorayaki, de fameuses pâtisseries japonaises que les citadins s'arrachent à toute heure de la journée et de la nuit. Alors que la vieille femme supplie Sentarô de l'engager à ses côtés dans son échoppe Doraharu, se noue entre les deux personnages une relation douce amère, qui se délecte des mots comme autant de bonbons sucrés salés fondant sur la langue. L'histoire est originale, l'écriture simple et limpide, le récit s'enroule et se déroule comme une lente immersion au pays des sens. Une jolie mise en bouche pour entrer à petits pas au cœur de la culture nippone.  


LA SONATE OUBLIÉE DE CHRISTIANA MOREAU

https://www.babelio.com/livres/Moreau-La-sonate-oubliee/886532

La Sonate Oubliée m'a permis de passer en douceur mais surtout en musique du mois de juin au mois de juillet, sans jamais ressentir la moindre fausse note. Auréolé de nombreux prix (dont celui des Lecteurs Club et du premier roman DLVA), ce livre passionnant nous plonge dans deux époques différentes, la Belgique d'aujourd'hui et la Venise du début du XVIIIe siècle, qu'une sonate va rapprocher de manière surprenante. C'est au fil des notes d'une superbe partition pour violoncelle, attribuée par erreur au célèbre violoniste et compositeur italien Antonio Vivaldi, que s'entremêle le destin de deux jeunes femmes, Lionella et Ada, unies par une même passion. La musique. 

Tissé à la manière d'une énigme, mené comme une enquête policière, le récit prend corps autour des deux héroïnes. En toile de fond, la difficulté d'être une femme dans un monde dominé par les hommes, et la présence indiscutable du génial Vivaldi dont on découvre qu'il fut un excellent enseignant, notamment à l'Ospedale della Pietà, un pensionnat pour jeunes orphelines désargentées. Une très belle histoire de femmes dont la force de caractère et la virtuosité inspirent souvent la littérature. Pour notre plus grand bonheur.    


UN SOIR DE DÉCEMBRE DE DELPHINE DE VIGAN

LES JOLIS GARÇONS DE DELPHINE DE VIGAN

https://www.babelio.com/livres/Vigan-Un-soir-de-decembre/47226

https://www.babelio.com/livres/Vigan-Les-Jolis-Garcons/161132

Difficile de lâcher l'écriture sensuelle et âpre de Delphine de Vigan dont chaque livre, au fil du temps, me happe, m'enchante et m'ensorcelle pour ne plus me quitter. Parmi ses premiers écrits, deux ouvrages sauvages racontent les mots (et les maux) du cœur (et du corps) d'une femme, au bord du précipice, qui finit par nous ressembler comme une sœur. À la manière d'une caresse se transmuant en blessure à vif, l'écriture de Delphine de Vigan brûle tout sur son passage, emportant dans son sillage des lambeaux d'une vie rêvée ou vécue, impossible de savoir. 

Premier coup de cœur absolu pour Un Soir de Décembre. Lu d'une seule traite, ce roman retrace le parcours atypique d'un écrivain obligé de revivre son passé par procuration, à travers les lettres qu'une femme qu'il a aimée lui envoie de manière récurrente après la publication de son dernier ouvrage. Le texte est court, l'écriture parfaitement ciselée, le ton donné entre le "vous" et le "tu" qui nous interpellent de manière brutale, presque intrusive. Autour de cet amour perdu, et retrouvé, une extraordinaire leçon d'écriture qui tisse ses liens dans la mémoire comme une toile d'araignée aux méandres compliqués. Un soir de décembre impossible à oublier... 

Publié au départ sous pseudo, ce recueil de trois nouvelles porte dans son titre une vraie promesse. Les Jolis Garçons, une aubaine pour les femmes qui, comme dirait l'autre, "aiment les hommes qui aiment les femmes"... Là encore, l'écriture de Delphine de Vigan se plaît à nous jouer des tours, l'illusion est à son comble, comme un miroir sans tain nous renvoyant une image de la réalité pas si déformée que ça. Même si "je est un autre", Emma parle à la première personne de trois hommes qui ont traversé sa vie, la marquant à tout jamais. Mark. Ethan. Milan. Un, deux, trois... amours comportant leur part d'ombre et de lumière, leur lot de baisers alanguis et de cours de séduction. Une ode à la liberté d'aimer qui, comme chacun sait, commence d'abord par soi-même.